Les techniques du storytelling ?

Les techniques du storytelling ?

Les techniques du storytelling

Les techniques du storytelling sont la suite  de l’article de la semaine dernière : storytelling : pourquoi et comment ?

Nous allons voir quelques techniques permettant de poser les bonnes bases afin de se lancer dans un storytelling efficace.

Les techniques du storytelling : Le brief
La première chose à faire est d’analyser le brief de A à Z afin de bien comprendre les valeurs de l’entreprise.
Mais vous devrez aussi bien comprendre le buyer’s persona et quels sont les objectifs du projet.
Votre projet sera diffusé sur quel canal de diffusion et quelle en sera la durée ?
Cela peut vous sembler évident, mais sans une connaissance approfondie de votre client, vous aurez du mal à mettre en place le reste.
Si vous n’avez pas de brief aussi précis, étoffez le avec le client c’est primordial car c’est avec ce document que le client et l’équipe créative seront synchro pour la suite.

 

Les techniques du storytelling : faire émerger vos idées !

Il faut que vous vous équipiez de feuilles de papier et d’un stylo pour commencer.
Mettez sur papier tout ce que vous savez et ce que vous pouvez ressentir sur l’idée principale du projet.
Soyez honnête et n’omettez rien, le positif comme le négatif ou toute association d’images pouvant exister sur le sujet.
Lorsque vous avez mis sur papier tout ce à quoi vous avez pu penser, essayez de réduire la liste à 4 ou 5  éléments que vous préférez.

 

Les techniques du storytelling : connectez votre liste avec un fil narratif.

Maintenant que vous avez votre sélection d’idées, vous allez pouvoir commencer.

Pour reprendre notre animation avec notre entrepreneuse Laurence de l’article précédent,
en ce qui nous concerne, nous avions retenu les idées suivantes :

• Le Buyer’s persona de notre client était chef d’entreprise et nous avions associé le terme d’aventure mais aussi parfois de solitude et de difficulté.

• Notre client est un cabinet d’expertise comptable  qui à une vision plus orientée entrepreneuriat qu’expertise légale obligatoire.  Nous avions donc retenu le « langage entrepreneur ».

• l’objectif commun à toute entreprise étant la croissance, nous avions aussi décidé aussi de garder ce terme.

 

Comme je le disais dans l’article précédent, tout histoire qui se respecte suit un schéma bien précis.

Bien souvent nous partons du principe qu’il y a  :

l’introduction et présentation de notre ou nos personnages principaux et de leurs problématiques ou difficultés.

• La tentative de résolution de ces problématiques.

• La résolution des problèmes et l’impact sur leur vie.

C’est assez simpliste mais dans l’ensemble nous sommes en général sur ce genre de format même si ce n’est pas toujours très clairs.

A présent essayez de relier vos idées principales pour commencer une ébauche de scénario suivant ce schéma.

 

Les techniques du storytelling : créez votre pitch.

Maintenant vous devriez  avoir fait, défait et refait  votre ébauche de scénario pour arriver à quelque chose de plus abouti. Il est temps pour vous de créer une sorte de point de référence pour mieux appréhender votre travail.

Pour cela le mieux est de créer un pitch, afin de résumer  votre projet.  Vous devez donc créer un résumé en quelques mots comme pourrait le faire un synopsis de film.

Par exemple pour le cabinet d’expertise comptable :
Découvrez comment Laurence et sa société ont renoué avec la croissance ! Ses aventures d’entrepreneuse vous emmèneront à la découverte de l’accompagnement des entreprises par le Cabinet d’expertise comptable Audit Group Consulting.

Vous noterez que les idées sont ici reliées en quelques mots mêmes si certaines sont exprimées différemment.

 

Les techniques du storytelling : conclusions !

Les techniques du storytelling que je vous ai montré sont simples. Mais elles vous permettrons de structurer votre scénario pour la suite de la mise en place de votre storytelling.
En effet, pour finaliser votre storytelling, vous allez aussi devoir commencer à mettre en parallèle les visuels (design).
Parfois vous devrez d’ailleurs adapter votre storytelling aux nouvelles pistes que vont ouvrir cette nouvelle partie du projet.
Le script voix-off que nous verrons la semaine prochaine peut tout aussi bien avoir un impact sur le storytelling.
N’oubliez pas rien n’est immuable tant que l’on peut améliorer une histoire.
Le storytelling est une chose puissante quand elle est en harmonie avec le visuel, les objectifs, le ton et la voix off.

Alors prenez le temps d’expérimenter de monter, de démonter et remonter vos essais pour mener le mieux possible chacun de vos projets à bien.

 

.

Au sujet du blog marketing vidéo Malagä Brand

N’oubliez pas de télécharger notre livre blanc sur les bonnes pratiques du marketing vidéo : ici

Pour découvrir notre agence vidéo marketing : Malagä Brand

Pour être tenu au courant de nos news  et prochains vidéo coup de cœur chaque semaine :

 

 

 

 

Related Posts

Leave A Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *